Escapade scandinave - Un été en Finlande (seconde partie)

VOYAGE « Escapade scandinave » publié dans le JDM n°116 - 2e partie

 

Voir la première partie

Par Pascal Miche, CDLR et Relais Amitié de Dijon (21).

Escapade scandinave Un été en Finlande

 

 

Suite et fin de ce superbe voyage en terres scandinaves (première partie dans le JDM n°115), nous retrouvons Chantal et Pascal pour leurs 12 derniers jours au guidon de leur BMW R1200 RT LC.
Au programme : le Danemark avec 4 jours sur l’île de Bornholm et ses richesses historiques, puis 5 jours dans la capitale, il y a tant à voir !
Et voilà 5 semaines incroyables qui se terminent…

Coco

 

Carte d’identité Danemark
Langue. Danois.
Capitale. Copenhague.
Monnaie. La couronne danoise (DKK). 1 € = 7,47 DKK.
Régime. Monarchie constitutionnelle parlementaire. Margrethe II est reine depuis 1972.
Décalage horaire. Aucun.
Saisonnalité. La plupart des touristes s’y rendent de juin à septembre pour la douceur du climat, cependant les mois d’hiver ont leur charme : marchés de Noël, pistes de glace en plein air…
Climat. L’hiver n’est jamais très froid (rarement moins de -5°C), le climat est doux en général mais le vent, la pluie et l’humidité prédominent toute l’année.
Quand partir. De mai à mi-septembre pour les journées longues et claires.

 

22e jour au 25e jour - L'île de Bornholm

115 voyage moto scandinavie 2-1

Soleil ce matin mais nuit fraîche. Départ en ferry pour cette île danoise peuplée d’environ 40 000 habitants.
Tout est rangé à 9 h, coût camping : 254 KR / nuit ce qui fait 30 €.
On prend un dernier café suédois et embarquement. La traversée d'une heure trente se fait sous le soleil et l'arrivée par la chaleur (entre 20°C et 25°C). Petite île tranquille, nous pique-niquons à Ronne après le débarquement.
Le camping à Dueodde, au sud de l’île, est à une demi-heure. L’accueil est bon, beaucoup de caravanes et camping-cars, pas mal de tentes aussi, beaucoup de place…
La plage est à 100 m par un sentier, l'équipement est complet et confortable : cuisines bien équipées, sanitaires, terrasse extérieure aménagée… enfin bien pour les quatre jours à passer. La soirée sera courte et Morphée nous prend vite dans ses bras.

C'est le soleil qui nous réveille ! Il réchauffe agréablement la tente… c'est la première fois depuis le 11 juillet et 6 500 km, un régal !
Nous partons pour quelques visites dans le nord-ouest de Bornholm. L'île est réputée pour ses églises-forteresses. Des monuments que l'on ne trouve nulle part ailleurs, particulièrement bien conservés, qui servaient pour le culte et pour la défense des habitants contre les pirates venant de la mer.

Nyker la belle église ronde est pleine pour l'office du dimanche ; visite extérieure seulement : murs blancs, clochers de petites tuiles en bois savamment agencées, minuscules vitraux, le cimetière est tout autour avec des bancs pour méditer…

Nous allons à Hasle. Petit port avec sa fumerie de poisson. Le centre-ville est calme, les maisons colorées invitent à la balade. Sur le port, on trouve une drôle de piscine d'eau de mer, avec les algues ! À côté, les fenêtres du sauna donnent sur la Baltique.

À la fumerie, nous profitons d'un super choix de poissons fumés maison. Une assiette de pommes de terre en salade, du pain aux graines, un hareng et une bière pour 100 KR (14 €). Un vrai régal, dehors au soleil… un moment de bonheur dont le souvenir nous tiendra chaud cet hiver ! Les vieilles fumeries avec leurs hautes cheminées, sur cette côte superbe font un décor de carte postale.

 

Le saviez-vous ?
L‘île de Bornholm, située au sud est du Danemark dans la mer Baltique, représente bien le paysage danois : vallonné, avec de grandes forêts. Elle garde en témoin du passé de nombreuses églises circulaires, blanchies à la chaux, qui servaient de forteresse.

 

Les églises circulaires

115 voyage moto scandinavie 2 2Départ à 9 h sous un grand ciel bleu. Il fait bien chaud !

Visite du Nord-Est de l'île et cette fois, nous espérons entrer dans les célèbres églises-forteresses.

À Allinge, le port est peu animé, les rues désertes, la bourgade ne nous retient pas. Par contre, l'église d'Olsker ne nous déçoit pas. Au rez-de-chaussée les chaises sont disposées en rond suivant l'architecture ; peintures naïves et colorées. La montée sous les toits par un escalier étroit taillé dans le granit nous fait découvrir une charpente invraisemblable sorte de mikado géant dressé autour du pilier central et un joli coup d’œil sur la Baltique, les champs de blé… magnifique !

À Osterlars, on visite la plus grande des églises rondes de Bornholm : impressionnante ! À l'intérieur le pilier central creusé abrite le baptistère. Autour, on s'assied dans des stèles de bois avec parquet ciré et bancs confortables et si on lève le nez on découvre des fresques superbement conservées datant du Moyen Âge : le jugement dernier avec les bons, tout nus et auréolés et les méchants, tout nus et enchaînés, conduits par un diable rouge dans la gigantesque gueule d'une baleine ! L'escalier pour monter aux étages est plus long et très raide ; la charpente est extraordinaire, comme si les poutres étaient placées au petit bonheur autour de l'énorme pilier central et cela sur plusieurs étages ! Jamais rien vu de pareil !

Vers 13 h nous prenons la direction de Gughjem, après avoir échangé avec un couple franco-danois qui nous décrit l'île comme protégée, tranquille, étant le royaume du vélo. Nous découvrons alors une jolie bourgade touristique.

Maisons colorées et rues en pente vers le port… joli. Comme indiqué sur le Routard, nous rentrons dans le resto d'une fumerie où il nous est proposé quelques formules dont celle du buffet de poissons à 125 KR : buffet à volonté de poissons fumés sur place avec salade de pommes de terre, betteraves rouges : maquereau, hareng, saumon, crevettes… fumés ou frais, grillés, panés ou marinés… avec des sauces multiples ; le tout maintenu bien au froid dans une barque remplie de glace… super pour les gourmets gourmands que nous sommes.
Il n'y a qu'ici qu'on trouve ces saveurs typiques ! À l'heure de la sieste, on se retrouve dans les ruelles en pente qui descendent sur le port : terrasse en bord de mer ; les mouettes criaillent, leurs petits sont énormes, gris, un peu godiches ; les hirondelles de mer font des piquets et les moineaux sautillent…

Aujourd’hui, petite balade dans le sud autour du camping. Le temps est toujours beau.

D'abord, l'église de Nylars, la plus solide de l'île ; elle est très belle, ronde, très blanche, se détachant sur le ciel bleu, avec son toit pointu, gris argenté… L'intérieur est joli, la fresque de la Genèse sur le pilier central met en scène le serpent à tête humaine qui a réussi à séduire Eve. Style simple, couleurs pastel… calme, recueillement, sérénité… elle vaut le détour.

Routes sympa, on navigue au milieu des céréales qui passent du blond au gris, au roux à 20 km du camping.

Nous partons ensuite vers Svaneke, un petit port très, très sympa ! On passe à la fabrique de caramels (hummm !) et on se laisse tenter par un petit restaurant surplombant les rochers de granit qui écument en bord de mer : deux chaises en bois avec coussins, face à la Baltique qui s'étire à nos pieds… L'aptitude des Danois à être simplement heureux.

Après un tour dans les jolies ruelles du centre-ville : maisons à colombages, colorées et fleuries, magasins d'artisanat, (bijoux, verrerie, céramique, confiserie, chocolatier…) nous regagnons le camping par les petites routes au milieu des blés, de l'orge, de l'avoine, du seigle…

 

MiamLes spécialités danoises
Le smørrebrød est LE plat traditionnel composé de pain de seigle noir beurré. Sous forme de sandwich ou de tartine, il est garni de crevettes ou de saumon fumé et servi accompagné de radis et oeufs.
Le risalamande est le dessert traditionnel de Noël. Sorte de riz au lait composé d‘amandes concassées et de confiture de cerise. Taditionnellement, on y glisse une amande entière et que celui qui la trouve gagne un petit cadeau.

 

26e jour - Bornholm / Copenhague

115 voyage moto scandinavie 2 3On se prépare pour le départ demain sur le ferry et l'installation à Hillerød, près de Copenhague.

La moto a droit à son jour de repos. Pendant la nuit, la mer a grossi, vagues et vent se sont faits entendre.
À 6 h le lever de soleil sur la plage encore sombre vire à l'orange flamboyant entre les nuages plombés. L'air est doux, les mouettes prennent leur bain de pattes, les petits lapins gambadent dans le camping endormi.

Après-midi plage : bonne baignade dans la Baltique. Un peu dur de se mouiller mais ensuite on est trop bien pour nager, peu de profondeur, peu de vagues, détente…
La mer est peu salée, le sable ne colle pas, extrêmement fin et doux, nous apprendrons que c'est le plus recherché pour la fabrication des sabliers.

J'irai ensuite préparer la moto pour le lendemain matin car le ferry est à 10 h 30.
La route camping de Dueodde / Ronne et l'embarquement nécessitent un départ anticipé.

 

27e jour - Hillerød 180 km

Départ vers 8 h 45. Une demi-heure plus tard nous passons les bornes d'embarquement. Motos et vélos arrivent en nombre.
Le soleil tape fort et on a du mal à supporter les équipements. L'embarquement des motos, puis des voitures s'enchaînent et la traversée.

À Ystad, il s'agit de passer au Danemark et de rejoindre Hillerød, notre prochaine étape. Nous nous dirigeons vers Malmö par la route côtière 9 : la Baltique brille sous le soleil, superbes paysages à recommander .
On continue sur l'autoroute : passage sur ce fameux pont entre Suède et Danemark. Ça vaut le coup d’œil… se retrouver à cette hauteur au dessus de la mer… puis avant la côte s’enfoncer dans un tunnel… et ressortir sur la terre ferme… quelle prouesse technique !

Beaucoup de trafic et d'intersections aux alentours de Copenhague : on arrive au camping en début d'après-midi. Nous avons choisi Hillerød comme étant à égale distance de tous les points à visiter.
Bien nous en a pris. Le camping indiqué dans le Routard est le plus chouette de tout notre séjour : tout est super, herbe douce et confortable, cuisine parfaitement équipée, sanitaires fleuris, extrêmement propres, grande terrasse avec salon de jardin où l'on peut déjeuner, flemmarder, discuter… vraiment à recommander !

Les propriétaires se montrent accueillants et disponibles. Une petite supérette permet quelques achats et le matin les viennoiseries sont fraîches.
Un salon intérieur avec télévision, livres, magazines, canapés, fauteuils à bascule en bois est accessible.
Partout, bouquets, fleurs et coussins agrémentent la vie. Que demander de plus ?
Repas et repos bien mérités après cette journée éprouvante.

 

28e au 32e jour - Copenhague 90 km

La propriétaire du camping nous propose la "Kopenhavn card". Avec elle, de nombreuses visites ainsi que le train Copenhague / Hillerød, le métro et le bus sont gratuits.
Restant 5 jours, cela vaut le coup d'investir la somme de 800 DKK.

Le château de Frederiksberg

115 voyage moto scandinavie 2 4Visite du matin. C'est aussi le musée d'Histoire Nationale. On y accède après deux enceintes. Dans la cour intérieure, le carillon de cloche met une ambiance guillerette. L'enfilade des salles et des étages nous fait parcourir l'histoire danoise : galerie de portraits de rois, mobilier, costumes, innombrables blasons… Bon, on ne connaît pas vraiment l'histoire danoise mais on ne s'ennuie pas dans cette visite très vivante. On peut pique-niquer dans le grand parc (visite gratuite avec la "Kopenhavn card").

À 15 h, nous décidons de tenter l'aventure en train vers Copenhague. Une fois arrivés, nous arpentons un peu le centre-ville, histoire de se rendre compte. Sur Strøget, c'est une foule compacte, des magasins bons marchés, assez moches, quelques SDF sur les trottoirs, couvertures et bouteilles…
Sur les places Gammeltorv et Nytorv le décor change. À Amagertorv, la rue est aux peintres, aux magiciens, aux cracheurs de feu… les terrasses sont bondées sous le soleil, le spectacle est partout !
Retour à la gare par le pont de Højbro sous lequel on peut voir les célèbres statues sous l'eau.
La balade est instructive à pied, on sent mieux la capitale, pas de problème de stationnement, ni de code de la route dans cette ville où les vélos sont les chefs ce qui est parfois périlleux… C’est déjà un bon programme pour aujourd’hui, la journée fut bien remplie !

Forts de l'expérience Railway de la veille, nous montons dans le train, presque comme de vrais Danois…
Tout d'abord visite de la Glyptoteke. C'est le jardin d'hiver sur lequel on tombe en premier : chouette !
Le musée abrite des antiquités égyptiennes, grecques, romaines et étrusques, des peintures et des sculptures danoises et françaises dont de nombreux tableaux de Gauguin, des œuvres remarquables, des présentations magnifiques mais nous avons beaucoup de mal à nous orienter, plan très succinct, aucune explication en français. À ne recommander qu'aux passionnés…

En terrasse, un danois nous aborde, il parle français et nous pouvons discuter avec lui de la ville et des Danois. Il nous indique une journée festive à Christianhavn, quartier animé de Copenhague, pour cet après-midi…

Le Christianborg

115 voyage moto scandinavie 2 6On visite d'abord ce château deux fois détruit par incendie, ancienne demeure royale, utilisée à ce jour par les politiques et ouverte au public.
Il faut mettre des chaussons pour ne pas rayer les parquets ! C'est vrai qu'ils sont beaux ces parquets blonds au décor étoilé.
Les salles sont d’apparat : énormes lustres, tapisseries aux murs, grandes fenêtres… salle du trône avec les fauteuils royaux, bibliothèque de la reine tapissée de livres anciens de tous les pays sur deux étages, avec ascenseur perso !
C'est impressionnant et très intéressant… À faire.

Nous continuons par une balade le long des quais derrière la bourse (architecture à voir) pour nous rendre à Christianhavn.
On découvre le clocher torsadé de l'église Vor Frelser ; le quartier est cool, faisant penser par certains côtés à des coins d'Amsterdam… bancs sur les quais, bateaux à louer, petites terrasses, ambiance décontractée, moins de touristes…
On en profite alors pour une dégustation de gâteaux aux fraises apparemment très prisés par les Danois… tout cela au bord de l'eau… super !

Un peu plus loin, on tombe sur la fête !
C'est joyeux et sympa : un air de Copenhague, de Danemark… les gens y sont nombreux, cool, avec un souci majeur : prendre du bon temps, vivre un bon moment et comme toujours rendre les enfants heureux… pour cela, des ateliers de peinture, une piscine au bord du canal, un match de kayak / polo, de la danse.
Une ambiance scandinave dont nous nous imprégnons avec bonheur !
Le retour au camping sera tardif. Nous préparons un super dîner : tomates aux œufs avec riz… repas pris dehors à la lueur des bougies du camping… puis café au salon, sur le canapé de cuir, bien calés dans les coussins, presque comme chez nous !

Journée musées !

Ce matin, la météo prévoit une grande journée ensoleillée, c'est donc le moment de faire la balade en moto entre Hillerød et Copenhague. Le musée et la maison de Karen Blixen, écrivaine danoise, auteure du Festin de Babette, de La ferme en Afrique dont fut tiré le film "Out of Africa".

La maison est restée comme à l'époque où l'écrivaine l'habitait, même les bouquets sont refaits chaque matin, comme ceux que Karen Blixen composait pour ses invités. Rigolo de voir son écriture, ses illustrations et tous les objets personnels qui retracent son enfance, ses amours, ses passions… tout cela face à la mer, sous le soleil. La visite de la maison se fait par petits groupes et en anglais.

Puis route le long de la mer vers le Musée Louisiana, musée d'Art Moderne. Très intéressant, dynamique, vivant… et même ceux qui n'apprécient guère cet art, y trouveront leur compte car le cadre est absolument magnifique !
Dans le parc, prendre un verre sur la terrasse, face à la mer : quel panorama sous le soleil !

 

À travers les quartiers…

115 voyage moto scandinavie 2 5Ce matin nous prenons le train vers 10 h 30 pour une nouvelle journée balade et découverte à Copenhague. Nous allons à la nouvelle bibliothèque où se prend le bateau-bus qui doit nous conduire à la petite sirène : Den Lille Havfrue, célèbre symbole de la ville. La petite sirène n'est pas du tout solitaire sur son rocher, ni romantique comme dans le conte ! Elle est entourée par les nombreux touristes qui font la queue pour la photographier ! Ils viennent par cars entiers qui stationnent, moteurs tournant. Nous passons vite.

Dans le quartier d'Amalienborg, les gardes royaux n'ont pas leur bonnet en peau d'ours mais un képi léger, ils ne rechignent pas à faire des photos avec les jolies touristes ! Le dôme vert de Marmorkirken, l'église de marbre, nous fait signe de loin.
L'intérieur est lumineux avec la grande coupole. On continue vers Nyharm. Le port est animé, ça rappelle Amsterdam : les vieux voiliers devant les maisons peintes sous ce soleil d'été font un beau décor. C'est plein de vie, de cyclistes qui pédalent le nez en l'air, d'amoureux qui se bécotent, de touristes chinois aussi, qui prennent la pose… dans la rue commerçante Strøget on achète les tee-shirts et les souvenirs.
On admire l'Hôtel de Ville et son horloge astronomique (qui vaut le détour pour les amateurs…).

Ensuite on va aux jardins de Tivoli, le grand parc d'attractions : nous finissons notre journée en y faisant un tour. Situé près de la gare, au centre de la ville, avec ses grands manèges qui font… peur ! Mais aussi ses petits coins tranquilles, ses jeux pour les petits. Chacun y trouve son compte et cela reste à taille humaine.
Nous sommes tout près de la gare, le train nous ramène à Hillerød bien fatigués. La pluie arrive vers 22 h, allons nous coucher !

Au réveil, la pluie est encore là, elle est tombée toute la nuit. Dans le camping, l'ambiance a changé. Les gens investissent les intérieurs et chacun y trouvent une petite place pour s'y réchauffer ou faire sécher une serviette…
Un petit déjeuner tranquille, un moment de lecture, il est déjà 11 h ! Une éclaircie pointe son nez et nous permet d'aller prendre le train pour une dernière virée à la capitale.
Nous voulons voir le Musée National. Demain ce sera le retour vers Dijon. Nous arrivons à la gare centrale par un radieux soleil et une belle chaleur. On mange les sandwichs (amoureusement préparés par Chantal) sur un banc tranquille pour profiter de ce beau temps.

Au Musée National l'entrée est libre… attention ! Histoire du Danemark de la Préhistoire à l'An 2000.
On n'assimile pas tout ça en une visite ! C'est très bien fait, avec des documents formidables. Les expositions sont intéressantes et attirantes, mais les explications anglos-danoises ne nous permettent pas de tout comprendre… en tout cas, si l'on veut en savoir plus sur le pays, c'est l'endroit idéal !

En fin d'après midi, nous regagnons Hillerød et payons la facture camping : 219 DKK (30 €) par nuit pour deux, avec la tente et la moto.
L'heure des comptes est arrivée : grâce à la carte et compte tenu des visites faites, nous avons gagné sur les cinq jours une trentaine d'euros par personne et la liberté de visiter et voyager sans souci.

 

33e jour - Hillerød / Dijon 1200 k

Aujourd'hui, c'est le retour en passant par Odense, Kolding, Flensbourg…

Nous emprunterons les autoroutes et les ponts qui sont toujours impressionnants.

Nous atteindrons Dijon le 13 août, après environ 8 700 km en cinq semaines.

 

Des photos, des images plein les yeux, des souvenirs plein la tête !
Et surtout une envie : préparer nos prochaines virées !
La Norvège, ses fjords et les Lofoten ?
Peut-être le tour de la Baltique ?
Ou la Grèce, un peu plus au chaud ! À suivre !

 

Sacoche réservoir

Côté budget

Tous comptes faits, pour 2 personnes et la moto :
• Hébergement pour 4 bonnes semaines (camping et 3 nuits d'hôtel en Allemagne et Laponie) : environ 950 €, on ne compte pas la semaine en mökki avec mes enfants.
• Restauration pour 4 ou 5 semaines : 1 100 €
• Transports (essence, péages, ferry) : 950 €
Soit un total de 3000 € environ pour ce voyage… le Nord n'est pas donné !

Côté hébergement

Nous avons été quasiment tout le temps en camping, en suivant les conseils du Routard, certains bons d'autres moins bons…

Enontekiö
Hôtel Hetan Majatalo
(plus ancien hôtel de Laponie, depuis 1924)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel. +358 16 554 0400
https://hetan-majatalo.fi/en/

Pour le ferry, nous avons réservé via :
https://www.aferry.fr/

Les musées de Copenhague

Musée de Karen Blixen
Horaires : variables, voir le site
Tarif : 100 DKK
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
https://blixen.dk

Musée Louisiana
Horaires : variables, voir le site
Tarif : 125 DKK
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.louisiana.dk

Musée national
Horaires : variables, voir le site
Tarif : diverses visites guidées, voir le site
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://natmus.dk

 

signature cendrillon


Voir les photos en cliquant sur l'onglet